Partagez | 
 

 envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
when you were young.

messages : 11
célébrité : Kelly Gale.



MessageSujet: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:03


ESHA LILAVATI MHASALKAR
i find it kinda sad the dreams in which i'm dying are the best i've ever had

NOM Son nom est aussi celui de son père, Mhasalkar, mais elle ne sais pas que son nom de naissance était Bachchan. PRÉNOMS Elle se prénomme Esha, qui signifie tout simplement "désir, souhait" quand à Lilavati cela veux dire "ludique, amusante, charmante". Ils avaient tout les deux une certaine signification aux yeux de son père. Toutefois, son véritable prénom de naissance est Preeti, mais cela elle ne le sait pas. ÂGE Vingt ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE Premier février 1992 à Pondichéry, Inde. ORIGINE Indienne. ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE Etudiante en médecine. STATUT CIVIL Trop compliqué. J'AIME Le chocolat blanc - le thé à la menthe - l'indépendance - la tolérance - courir - les beaux garçons. JE DÉTESTE La traîtrise - les gens irrespectueux - les grosses chaleurs - être malade - les types sans cerveaux - ce vide en elle. TRAITS DE CARACTÈRE Souriante - autoritaire - sportive - tolérante - jalouse - persévérante - manque de confiance elle - sensible - intelligente - méfiante - curieuse - rancunière. GROUPE Love the way you lie.

L'hindouisme, c'est sa religion et bien qu'elle ne soit pas aussi pratiquante que son père, c'est quelque chose de très important à ses yeux. ⊱ Elle ne connaît pas sa vraie histoire, son père lui a expliqué quand elle était en âge de comprendre qu'elle n'avait pas de mère tout simplement car celle-ci ne se sentait pas le courage de rester avec eux. D'avoir une famille. Mais tout cela n'est que mensonge. ⊱ A fait de la danse classique pendant bien des années, ainsi que de l'équitation, de la natation et joue extrêmement bien du violon. ⊱ À un tableau de chasse assez impressionnant pour une jeune fille de son âge, elle a même un carnet où apparaissent les noms de tous ceux qui sont passé dans son lit. ⊱ Fait très difficilement confiance aux gens. ⊱ Poursuivre des études de médecine était son grand rêve depuis son enfance, être pédiatre est une véritable vocation. ⊱ Son père est un homme très riche, il est entrepreneur et a un sens des affaires qui l'étonne depuis toujours. ⊱ Parle seulement deux langues, l'anglais et l'hindi. ⊱ Son père est homosexuel, elle l'a su il y a trois ans en le voyant embrasser un autre homme, mais il n'a jamais eu le courage de le lui dire. ⊱ À voyager à travers le monde entier, mais n'a jamais mis les pieds en Inde. ⊱


⊱ jools - marine
ÂGE : Dix-neuf ans. PRÉSENCE : 6/7. OÙ TU AS CONNU LE FORUM : Bazzart. CRÉDIT DE LA FICHE : Tumblr. UN DERNIER MOT : .

Code:
<span class="taken">kelly gale ▹</span> esha mhasalkar



Dernière édition par Esha Mhasalkar le Ven 5 Avr - 10:50, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 11
célébrité : Kelly Gale.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:03

⊱ now you're just somebody that i used to know.

« Pourquoi est-ce que ma maman ne vit pas avec nous ? » La petite fille brune venait tout juste de poser sa fourchette avant de poser cette question qui était maîtresse dans son esprit depuis bien longtemps, quand elle avait compris que ce n'était tout simplement pas normal. Tous ces petits camarades à l'école avaient toujours cette dame qui venait les chercher avec un sourire sur les lèvres, heureuse comme jamais de retrouver son enfant. Mais pas elle, sauf que c'était Queenie qui venait la chercher, mais c'était bien différent, elle travaillait pour son père depuis longtemps et était ce qu'on appelait une gouvernante. Mais ce n'était pas pour ça qu'elle ne l'aimait pas, en fait elle l'adorait, étant plus souvent en sa compagnie qu'en celle du seul parent qu'elle avait à disposition. Son père ne s'attendait pas à cette question, cela se voyait dans sa manière de se bloquer instinctivement, mais il posa son couvert à son tour avant de s'essuyer la bouche avant de parler. « J'aurais dû en parler avec toi il y a bien longtemps ma chérie, alors maintenant je vais le faire. » Il tourna sa chaise doucement et elle comprit tout de suite le message, elle quitta sa place et grimpa tout de suite sur ses genoux. C'était rare qu'elle puisse passer des moments comme celui-là avec lui, donc elle en profitait toujours autant. « मेरी छोटी परी. » Un grand sourire vint sur ses lèvres, entendre cette langue qu'elle aimait et surtout des mots aussi gentils lui faisaient du bien, lui montrait que malgré son travail elle avait de l'importance à ses yeux. Plus qu'elle ne le pensait au bout du compte. Elle aussi parlait plutôt bien le hindi, même si du haut de ses huit ans, elle avait encore beaucoup à apprendre. « Il faut que tu sache d'abord une chose, je n'ai appris ton existence que lors de ton deuxième anniversaire, quand je suis rentrée en Inde pour un voyage d'affaires et que ta mère est venu à moi, ta petite frimousse dans les bras. » Il caressa son visage et elle planta son regard dans le sien, attendant impatiemment la suite. « J'ai été plus que surpris d'apprendre que j'étais devenu papa, mais je suis tout de suite tombé amoureux de toi et j'ai tout fait pour passer le plus de temps en ta compagnie pendant mon séjour. C'est le jour de partir que tout à basculer, quand elle m'a fait part de son choix. » La petite fille devint encore plus attentive, attendant de savoir ce que sa mère avait bien pu pouvoir dire à son père, ce qui avait fait qu'elle n'était pas avec eux maintenant. Après tout il fallait quelque chose d'important pour qu'une mère accepte de couper le contact avec son enfant, la chair de sa chair. « Tu sais ça n'a pas été facile pour elle après ta naissance, sa famille a très mal pris le fait qu'elle mette un bébé au monde sans être mariée, alors elle a fait le meilleur des choix pour toi. Elle m'a confié ne pas pouvoir s'occuper de toi et vouloir que je t'élève ici, dans un pays meilleur où tu pourrais avoir toutes les chances de ton côté. Je n'ai pas pu refuser, mais la seule chose qu'elle a demandée en retour, c'est que tu ne reviennes jamais en Inde, afin que ce ne soit pas trop difficile pour elle. Voilà pourquoi tu n'as pas de maman comme les autres enfants, mais Esha, sache que je t'aime pour nous deux et que je ferais n'importe quoi pour toi. » Acquiesçant, la petite fille quitta les genoux de son père pour reprendre sa place et manger ce qui restait dans son assiette. La seule chose qu'elle avait réellement retenue de tout ça, c'est que sa mère ne voulait pas d'elle et c'était dur à comprendre, surtout quand on n'a que huit ans.

Adosser à son casier, la jeune fille laissait son regard courir sur l'étendue d'herbe en face d'elle qui servait en ce moment même d'endroit de détente pour la plupart des élèves de son lycée qui voulait profiter du soleil. Ses pompoms de danseuse à la main, elle n'avait pas envie de grand-chose, sauf peut-être de penser à la petite fête à laquelle elle pourrait se rendre ce week-end, mais pour le moment, il n'y avait rien de vraiment prévu et cela était bien démoralisant. « Salut beauté. » Son sourire s'agrandit et elle se redressa légèrement avant qu'apparaisse devant elle le visage plus qu'intéressant à regarder du capitaine de l'équipe de foot de l'établissement. Ses cheveux blonds, ses yeux noisette ainsi que son corps musclé faisaient le bonheur de beaucoup ici. « Hey, tu n'es pas à l'entraînement ? » C'était pourtant l'heure habituelle, mais peut lui importer puisqu'il était là, en face d'elle avec un sourire qui aurait fait se damner n'importe qui, elle la première. Mais elle savait très bien que ce n'était qu'un jeu, comme lui et pour elle, chercher quelque chose de sérieux n'était pas dans ses intentions. Pas tout de suite, elle avait la vie devant elle avant de penser à une relation sérieuse. « Ouais, mais je voulais te voir. » Comme à chaque fois, Esha prit l'air de la fille surprise avant de repousser sa longue chevelure derrière son épaule, un geste qui attirait toujours les regards et elle le savait très bien. Ce garçon n'était pas différent des autres, il attendait une seule chose et elle allait peut-être la lui donner, s'il avait les bons mots et qu'il le méritait. Il posa sa main sur le casier, près de son visage et elle se mordit la lèvre inférieure comme une petite ingénue tout en baissant volontairement les yeux, comme pour lui laisser croire qu'elle était gênée. Ce qui n'était pas le cas, les types étaient presque tous les mêmes et elle se retenait la plupart de temps d'éclater de rire. « Ce week-end mes parents ne sont pas là, mon frère en profite pour faire une petite fiesta et bien entendu, tu es invité. » Elle releva les yeux, faisant semblant d'être carrément surprise pour lui laisser entendre qu'elle n'attendait que ce genre de chose de sa part. Que la gent masculine pouvait être idiote par moments, c'était démoralisant. « Je viendrais peut-être, il faut juste que je demande à mon père et il voudra certainement parler à l'un de tes parents. » Son visage blêmi et elle ne put s'empêcher de sourire, c'était tellement facile que ça finissait par ne plus être drôle. S'approchant de lui, elle posa une main sur son torse, la laissant descendre doucement jusqu'à arriver à la ceinture de son pantalon. L'attirant près d'elle, Esha murmura près de son oreille d'une voix qu'elle voulait séductrice. « Il va falloir que tu sois à la hauteur mon beau, j'aime les athlètes qui ont de l'endurance. » Avant de le relâcher, elle posa ses lèvres sur sa joue avant de reprendre sa position comme-ci de rien n'était, il avait eu l'air d'apprécier ce petit moment. La couleur de son visage avait légèrement viré au rouge, elle avait atteint son but. « Tu m'excuses, les filles vont m'attendre pour qu'on s'entraîne... On se voit ce week-end, garde des forces pour moi. »

« ESHA LILAVATI MHASALKAR. » Son père n'avait pas l'air de très bonne humeur, mais ce n'est pas pourtant autant qu'elle se leva du canapé sur lequel elle était installée pour lire un magazine. Pourtant, elle commença doucement à réfléchir à ce qu'elle avait bien pu faire pour qu'il explose de cette manière. Avait-elle embouti sa voiture sans le faire exprès ? Une mauvaise note a l'un de ses devoirs ? Non, ça ne pouvait décemment pas être cela. Elle n'eut pas le temps de chercher plus loin qu'il déboula dans leur grand salon tout en tenant dans ses mains un emballage qui était loin de lui être inconnu. Fermant son magazine comme-ci de rien n'était, elle le posa sur la table basse avant de se lever tranquillement. [mediumseagreen]« Tu peux me dire ce que ça faisait dans ton jean ? »[/color] Quelle idiote, en rentrant de la petite soirée qui avait eu lieu il y avait de cela maintenant deux jours, elle avait carrément oublié d'enlever cette petite preuve de son pantalon, mais tout n'était pas perdu. « Tout d'abord c'est un préservatif et tu dois te dire que c'est plutôt une bonne chose que ta fille pense à ce genre de chose. » Mais il n'avait pas l'air d'accord du tout, Rajender Mhasalkar n'attendait qu'une chose de son enfant unique et c'était la perfection. Puis les petites blagues de ce genre n'étaient pas dans son caractère non plus, il fallait bien avouer que depuis quelque temps il n'y avait plus grand-chose pour le faire rire. Passant une main dans ses cheveux, elle attendit tranquillement la suite. « Tu n'as que dix-sept ans, ce genre de chose ne doit pas être en ta possession avant le mariage, suis-je clair ? Je n'arrive pas à croire que tu ne sois plus pure. » S'il savait que cela faisait un petit bout de temps que ce n'était plus le cas, depuis qu'elle avait fini dans le même lit que Blake lors d'une soirée assez arrosée alors qu'elle n'avait même pas quinze ans. Il ferait une attaque cardiaque sur-le-champ, elle en était plus que certaine. Heureusement, la comédie coulait dans ses veines. « Papa, comment est-ce que tu peux croire que j'ai pu donner mon corps ? Je pensais que tu me connaissais mieux que ça. » Se détournant, elle se concentra quelques secondes avant de sentir une larme couler sur sa joue et un petit sourire venir sur ses lèvres. Il fallait qu'il pense qu'il l'avait touché à un point sensible, que son manque de confiance la faisant terriblement souffrir et une fois en condition elle se tourna à nouveau vers lui. « Ma chérie, comment tu expliques cela si ce n'est pas pour faire ce que je pense ? » Secouant la tête, elle fit semblant d'être réellement peinée avant de répondre. « Je t'ai parlé de l'exposé qu'on a eu sur le sexe au lycée, sur les moyens de contraception et tout ce qui va avec. Ils ont donné des préservatifs à tout le monde, tu peux appeler le proviseur pour être certaine que je ne te mens pas. Mais je suis heureuse de voir que tu as aussi peu confiance en moi, c'est rassurant papa. » Sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, elle prit la direction de sa chambre à l'étage et fit claquer sa porte pour lui montrer qu'elle était maintenant de mauvaise humeur. Toutefois, il ne pouvait pas voir son air enjoué, se dépêtrer aussi facile était devenu une véritable arme et ce n'était jamais elle qui finissait par en payer les frais. Au bout de quelques minutes, un coup frapper à sa porte lui fit comprendre que son père était là, mais comme à chaque fois elle ne l'autorisa pas à entrer. « Je m'excuse Esha, mais le fait de voir ça dans tes affaires m'a fait perdre la tête. » Compréhensible, mais heureusement il tombait encore une fois dans le panneau. « Peut-être, mais je croyais que tu me connaissais et maintenant je comprends que ce n'est pas le cas. Alors laisse-moi, je veux pas te parler. » Il n'insista pas, comme à chaque fois et elle soupira. Elle ne mentait pas sur ce sujet, il ne la connaissait pas autant qu'il le croyait et elle ne savait pas réellement qui était son père. Lui-même avait un secret terrible dont elle avait été témoin et qui pourrait bouleverser leurs existences.


Dernière édition par Esha Mhasalkar le Jeu 4 Avr - 18:21, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
when you were young.




MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:09

JJ GOLDMAN
bienvenue parmi nous, ma belle et bonne chance pour ta fiche !
Au moindre petit problème n'hésite pas à venir consulter un membre du staff (faut bien qu'on serve à quelque chose )
What a Face
Revenir en haut Aller en bas



avatar
when you were young.

messages : 11
célébrité : Kelly Gale.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:16

    Merci beaucoup de cet accueil et si j'ai des questions, je n'hésiterais pas une seule seconde, je préfère demander que de faire une connerie (domaine dans lequel j'ai reçu plusieurs fois la médaille d'or).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 136
célébrité : dianna agron.
âge du personnage : vingt-cinq ans.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:19

Ohmagad ton pseudo est sublime
Bienvenue parmi nous officiellement

_________________
YOU WERE MY CONSCIENCE SO SOLID NOW YOU'RE LIKE WATER.
sing me to sleep and then leave me alone, don't try to wake me in the morning 'cause i will be gone. don't feel bad for me, i want you to know deep in the cell of my heart, i will feel so glad to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 11
célébrité : Kelly Gale.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 16:20

    DIANNA .

    Merci beaucoup de cet accueil, je suis contente que mon pseudo plaise autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 58
célébrité : à voir



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 17:43


Bienvenue !!!

Original tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 11
célébrité : Kelly Gale.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 17:55

    Merci beaucoup. Je m'incline devant Max .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 136
célébrité : dianna agron.
âge du personnage : vingt-cinq ans.



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Jeu 4 Avr - 19:22

J'adore ta fiche
Je te valide, bon jeu parmi nous

_________________
YOU WERE MY CONSCIENCE SO SOLID NOW YOU'RE LIKE WATER.
sing me to sleep and then leave me alone, don't try to wake me in the morning 'cause i will be gone. don't feel bad for me, i want you to know deep in the cell of my heart, i will feel so glad to go.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar
when you were young.

messages : 53
célébrité : Shay Mitchell
âge du personnage : 23 ans



MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   Ven 5 Avr - 17:00

bienvenue parmi nous! et surtout bon jeu!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé
when you were young.




MessageSujet: Re: envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)   

Revenir en haut Aller en bas
 

envole moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau (esha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Besoin de trouver un ral qui s'approche le plus de cette photo!
» Loin de Corpus Christi
» colle sous une moquette
» Connaissez-vous cette femme
» Cette opération consistait à quoi ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
never let me go. ::  :: born for this :: you're in !-